Les étapes pour devenir freelance

avatar

ParL'équipe Club Freelance

Publié le17 avril 2019à07:37, mis à jour le25 août 2021à17:25

Les étapes pour devenir freelance cover

Pour beaucoup, devenir freelance représente un rêve synonyme d’autonomie et de liberté de travail. Le marché du travail français est d’ailleurs fortement marqué par l’entrepreneuriat, qui prend une place de plus en plus importante avec une hausse des freelances IT. Se lancer en tant que freelance ne va cependant pas de soi, il est important de réfléchir à quelles sont les bonnes questions à se poser, ainsi que de vous poser la simple question Suis-je vraiment fait pour être freelance ? De plus prenez en compte dans votre réflexion quels sont tous les frais à prévoir. Si vous êtes convaincu d’avoir l’âme d’un freelance et que cette aventure ne vous fait pas peur, notez que se lancer en freelance requiert toutefois le respect de plusieurs étapes en amont. Quelles sont les étapes pour devenir freelance et ainsi vous lancer dans l’aventure du freelancing ?

Réfléchissez à l’offre que vous souhaitez proposer

Que faire pour travailler en freelance ? Un freelance est d’abord et avant tout un chef d’entreprise. Il est donc indispensable, parmi les étapes pour devenir freelance, de réfléchir en amont sur la nature des services que vous souhaitez proposer. Une fois que vous avez défini votre domaine d’intervention, notamment en fonction de vos aspirations et de votre expérience, vous devez confronter cette idée fondatrice à la réalité du marché. Le jeu de l’offre et de la demande va-t-il est-il à votre avantage ? Réfléchissez sur l’état du marché, de la concurrence dans votre domaine d’expertise ainsi qu’à votre clientèle cible.

Vous ne présenterez en effet pas vos services de la même manière selon que vous comptez vous adresser à des grandes entreprises ou des PME par exemple.

Réaliser une étude de marché sérieuse revient donc à réaliser une étude orientée autour des clients et de leurs réels besoins.

Établissez un Business Model pour votre future activité

Le fait de réaliser un Business Model de freelance vous permettra d’avoir une vision objective sur l’ensemble de votre projet, notamment d’un point de vue économique. De cette manière, vous vous rendrez rapidement compte de la viabilité de votre activité et pourrez affiner votre principal atout concurrentiel.

Rejoignez notre communauté de Talents IT & Tech

Le Business Model de freelance doit comporter certains éléments essentiels comme :

  • La plus-value de votre offre de services pour vos clients. Pourquoi ces derniers feraient-ils appel à vous plutôt qu’à un autre professionnel concurrent ?
  • Votre clientèle-cible et son profil
  • Les canaux de présentation et de diffusion de vos services ou produits. Quel process comptez-vous utiliser ?
  • Le type de missions à privilégier : missions longues ? missions courtes ?
  • Votre rémunération et vos sources de revenus
  • Les ressources nécessaires pour lancer votre activité : matérielles, humaines et financières
  • La prise en compte de vos coûts : charges professionnelles, abonnement à des logiciels indispensables à votre activité, coûts fixes et variables.
  • Un plan d’action précis et s’étalant sur 3 ans. Fixez-vous des objectifs atteignables, par tranche d’une année. Pour chaque grand objectif fixé, déterminez des sous-objectifs avec une durée de 3 mois. Chaque objectif et sous-objectif doit se rattacher à une action concrète à mettre en place.

Choisir le bon statut pour votre activité : une obligation parmi les étapes pour devenir freelance

Pour toute activité de freelancing, le choix du statut juridique est un passage qui est obligatoire. En fonction de votre situation personnelle et de votre projet, vous choisirez le statut d’indépendant qui vous convient le mieux.

La majeure partie des freelances débutent en tant qu’auto-entrepreneurs. L’auto-entrepreneuriat est une manière de tester la réussite d’un projet, notamment dans une perspective d’agrandissement à plus long terme. Ce statut d’indépendant peut également se privilégier, en guise de seconde activité, en plus d’une activité salariée par exemple.

En revanche, sachez que si vous optez pour ce statut, vous ne pourrez pas vous associer ni déduire vos charges professionnelles. Vous hésitez à opter pour la société par actions simplifiées unipersonnelle (SASU) ?Cette dernière permet de se considérer comme salarié de votre entreprise.

Enfin, avant de vous lancer complètement dans votre activité de freelancing, ouvrir un compte bancaire dédié séparé de votre compte personnel fait partie des étapes pour devenir freelance. Aujourd’hui, de nombreux acteurs bancaires proposent des solutions adaptées aux freelances. C’est le cas de Mansa, qui permet aux indépendants d’accéder au prêt bancaire.

Pour démarrer votre carrière freelance sous les meilleurs auspices nous vous conseillons de consulter notre Kit de démarrage freelance ainsi que notre guide pour auto-entrepreneurs et de suivre les conseils de Thomas Delfort CEO de Club Freelance pour bien démarrer son activité.

Rejoignez notre communauté de Talents IT & Tech

Vous êtes convaincu de vouloir vous lancer dans l’aventure freelance mais vous ne savez pas par où commencer ? Lisez notre dossier spécial Devenir freelance informatique, pour tout savoir.

Partager l’article

Par L'équipe Club Freelance

Vous souhaitez contribuer au blog ? Contactez-nous !

Club Freelance

Nous accompagnons les meilleurs consultants IT et les entreprises les plus innovantes dans la réussite de leurs projets

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Pour ne manquer aucun article

Inscrivez-vous et recevez tous nos nouveaux articles

Envie de rejoindre le club ?


Ces entreprises ont accéléré sur leurs projets IT grâce à nos freelances