3 erreurs à éviter lors du recrutement de freelances

avatar

ParL'équipe Club Freelance

Publié le03 avril 2019à07:53, mis à jour le20 mai 2021à10:46

3 erreurs à éviter lors du recrutement de freelances cover

Les profils freelances sont de plus en plus en vogue au sein du monde du travail. Et pour cause : ils offrent une main d’œuvre souvent très qualifiée. Notamment dans le cadre d’une recrudescence ponctuelle d’activité dans l’entreprise. Découvrez les 3 erreurs à éviter lors du recrutement de freelances.

Les freelances sont aussi des profils intéressants en termes de coûts et de disponibilité pour l’entreprise recruteuse. Néanmoins, bien que le recrutement des freelances le temps d’une ou plusieurs mission(s) soit intéressant, il est indispensable de ne pas commettre d’impair et d’éviter certains pièges.

1ère erreur : ne pas vérifier en amont les qualifications du freelance

Il peut arriver qu’un freelance s’estime expert dans un domaine qui vous intéresse tout particulièrement, sans pour autant justifier de ses qualifications. Ainsi, la première erreur la plus notable est celle des freelances recrutés pour une compétence particulière dont ils ne disposent pas en réalité, ou peu adaptée à la réalité de votre projet.

Afin de vous prémunir contre cette difficulté qui peut causer du tort ; tant financièrement qu’en termes de réputation ; il est préférable de vous assurer en amont de la véracité des propos du freelance. Il faut donc ainsi évaluer ses compétences techniques.

Lors de votre rencontre, discutez avec lui et n’hésitez pas à poser des questions pointues sur son domaine de compétences. Vous vous rendrez rapidement compte de la réalité de la situation. De même, mieux vaut pouvoir répondre à ces quelques questions avant de vous engager dans un contrat avec un freelance :

  • Le freelance vous a-t-il fait part d’exemples de missions réussies ?
  • Le freelance a-t-il justifié de ses compétences par des documents, de quelque nature que ce soit ?
  • Avez-vous des preuves de l’activité de ce candidat freelance ?
A la recherche d'un expert tech & IT

2ème erreur : recruter un freelance qui ne partage pas les valeurs de votre entreprise

Parfois, il peut arriver que le freelance recruté ne partage pas les valeurs phares de votre structure d’entreprise. Afin d’éviter au maximum les divergences de modes de fonctionnement ; ce qui peut conduire en pratique à des divergences dans le mode de communication et l’entente générale ; il est préférable de choisir un freelance qui saura cerner les valeurs d’entreprise. De manière générale, n’oubliez pas de tester le « savoir-être », en plus du « savoir-faire » du candidat.

Il en va de même concernant l’obligation de confidentialité. Elle concerne certaines entreprises dans le cadre des missions qu’elles confient à leurs prestataires extérieurs. Il convient alors de s’assurer que le freelance conservera pour lui les informations de l’entreprise et ne les divulguera pas.

Bien que ce ne soit pas un élément essentiel aux obligations légales au recrutement d’un freelance, la signature d’un contrat de confidentialité peut-être mise en place. Il permet d’engager le freelance à respecter le caractère confidentiel des informations communiquées. S’il enfreint cette obligation, il engage sa responsabilité.

3 erreurs à éviter lors du recrutement de freelances : fixer une rémunération inadaptée par rapport au marché des freelances

Une troisième erreur commune à de nombreuses entreprises consiste à rémunérer un freelance à un prix supérieur ou inférieur à celui normalement pratiqué dans son domaine de compétences.

Si vous fixez une rétribution journalière trop conséquente, au regard des grilles tarifaires des prestataires dans le même secteur et au même niveau d’expérience, votre collaboration risque de ne pas être pérenne sur le long terme, et cela peut poser des problèmes d’équilibre en interne.

Au contraire, si vous fixez une rémunération trop faibles, vous aurez des difficultés à attirer de bons profils, avec un niveau d’expérience conséquent.

Les entreprises les plus confrontées à cette problématique sont celles qui n’ont pas l’habitude de recruter des freelances, dans un domaine d’activité donné. La collaboration est à envisager sous un angle équilibré et dans un rapport « gagnant – gagnant ». Ce n’est qu’à cette condition que la collaboration sera efficiente sur le long terme.

Vous êtes à la recherche d’un prestataire freelance informatique ? Club Freelance vous propose de nombreux profils différents, compétents dans leurs domaines respectifs, et vous accompagne dans la sélection du candidat qui répond le mieux à vos attentes.

Collaborez avec les meilleurs talents tech & IT
Partager l’article

Par L'équipe Club Freelance

Vous souhaitez contribuer au blog ? Contactez-nous !

Club Freelance

Nous accompagnons les meilleurs consultants IT et les entreprises les plus innovantes dans la réussite de leurs projets

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Pour ne manquer aucun article

Inscrivez-vous et recevez tous nos nouveaux articles

Envie de rejoindre le club ?


Ces entreprises ont accéléré sur leurs projets IT grâce à nos freelances