Les charges du freelance IT

avatar

ParL'équipe Club Freelance

Publié le27 avril 2022à11:40, mis à jour le27 avril 2022à11:57

Les charges du freelance IT cover

Vous avez fait le choix de l’indépendance, et on comprend pourquoi. Mais n’est pas travailleur indépendant dans l’informatique qui veut ! Il y a des charges à prévoir en tant que freelance en IT, qui ne sont pas à négliger, surtout lorsque vous vous lancez dans cette aventure certes libre, mais surtout risquée ! C’est l’un des points à retenir pour choisir la forme juridique la plus adaptée à votre projet. Retrouvez l’essentiel dans le guide de l’auto-entrepreneur.

Les charges sociales du freelance en IT

En tant qu’indépendant, en fonction de votre statut, vous avez plus ou moins de charges en freelance.

Le freelance IT qui exerce en son nom propre

Comme la plupart des freelances en IT, si vous exercez votre activité en entreprise individuelle, et que vous avez opté pour le régime simplifié de la micro-entreprise, le montant de vos charges sociales est équivalent à un pourcentage de votre chiffre d’affaires.

En tant que consultant indépendant en informatique, vous exercez une activité de prestation de services, et donc le pourcentage de vos charges sociales s’élève à 22% de votre chiffre d’affaires.

Si en tant qu’auto-entrepreneur, vous bénéficiez en plus de l’ACRE, vos charges sociales peuvent être réduites de moitié durant la première année d’activité pour donc atteindre les 11% de votre chiffre d’affaires.

Vous pouvez ensuite opter pour le paiement mensuel ou trimestriel de vos charges sociales.

Le freelance IT qui a créé une société

Si vous avez fait le choix plus sécurisant de créer une entité distincte pour votre activité, vous pouvez avoir choisi l’EURL ou alors la SASU.

Si vous avez opté pour la création d’une EURL et vous êtes l’associé unique, vous dépendez donc de la sécurité sociale des indépendants (SSI) au titre de travailleur non salarié (TNS). Le taux de cotisation sociale s’élève en moyenne à 45% de votre rémunération.

Si vous êtes gérant non associé d’une EURL, ou si vous dirigez une SASU, vous êtes assimilé salarié en cas de perception d’une rémunération. À ce titre, vous obtenez une protection sociale bien plus favorable. En revanche, le montant de vos charges sociales est d’environ 80% de la rémunération que vous vous versez.

Vous l’aurez compris, les charges sociales sont beaucoup plus faibles si vous créez une EURL.

Les autres charges du freelance en IT

Il n’y a pas que les charges sociales dont vous devez vous acquitter en tant que freelance en IT.

Les dépenses liées à l’activité de consultant en IT

En tant que consultant indépendant en informatique, vous devez avoir les outils nécessaires à l’exercice de votre activité. Par conséquent, vous devez prévoir notamment des coûts liés à :

  • l’achat de matériel informatique ;
  • l’achat ou la location de logiciels informatiques ;
  • la location de la place sur des serveurs ; et
  • la création de votre entreprise.

L’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés

Vous devez également prendre en compte l’impôt que vous aurez à payer. En fonction du choix de la nature de cet impôt, vos charges seront plus ou moins élevées.

Si vous avez opté pour l’impôt sur les sociétés, c’est-à-dire si vous avez créé une SASU ou une EURL, vous devez tous les ans, payer des charges en fonction de vos bénéfices.

En 2022, le taux de l’IS est de 15% sur les premiers 38.120 euros, puis de 25% sur le reste pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2022.

Si vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu (IR), les bénéfices de votre société sont soumis au barème progressif de l’IR. Par ailleurs, si vous êtes micro-entrepreneur, vous avez le choix entre deux régimes :

  • l’impôt sur le revenu classique ; ou
  • le versement forfaitaire libératoire (où l’IR est prélevé en même temps que les cotisations sociales).

La cotisation foncière des entreprises

Enfin, en tant qu’entrepreneur en freelance, vous devez vous acquitter également de la Cotisation foncière des entreprises (CFE), que vous devez régler en partie dès la deuxième année de votre activité. Sachez toutefois que la première année, cet impôt n’est pas exigible pour le freelance.

Vous voilà au courant de toutes les charges liées au statut de consultant informatique indépendant !

Envie d’en savoir plus sur comment gérer son argent quand on est freelance informatique ? Découvrez nos articles Gérer ses revenus irréguliers ​de freelance et Auto-entrepreneur et plafond de chiffre d’affaires dépassé, que faire ?

Rejoindre la meilleure communauté de talent IT Club Freelance
Partager l’article

Par L'équipe Club Freelance

Vous souhaitez contribuer au blog ? Contactez-nous !

Club Freelance

Nous accompagnons les meilleurs consultants IT et les entreprises les plus innovantes dans la réussite de leurs projets

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Pour ne manquer aucun article

Inscrivez-vous et recevez tous les articles

Envie de rejoindre Mindquest ?


Ces entreprises ont accéléré sur leurs projets IT grâce à nos freelances