Quel statut pour un freelance informatique ?

avatar

ParL'équipe Club Freelance

Publié le26 janvier 2022à09:00, mis à jour le26 avril 2022à15:37

Quel statut pour un freelance informatique ? cover

Il est possible d’exercer des métiers dans l’informatique selon différents statuts. En effet, vous pouvez être salarié, mais pourquoi ne pas vous lancer en tant que freelance en informatique ? L’avantage de se lancer en tant que freelance en IT est que vous travaillez à votre compte, vous êtes le chef d’entreprise ! Vous maîtrisez l’avancée de vos objectifs tout en bénéficiant de certains avantages fiscaux. Toutefois, le risque n’est pas zéro ! En effet, lorsque vous êtes à votre compte, vous ne bénéficiez pas de la sécurité de celle d’un consultant informatique salarié. Découvrez dans notre article quel statut choisir pour un freelance informatique ?

Comment devenir freelance informatique ? 

Afin de se lancer en tant que freelance en IT, il faut :

  • définir votre projet ;
  • acquérir les compétences suffisantes dans le domaine informatique ;
  • choisir le statut juridique adapté à votre projet ;
  • trouver des clients pour lancer dans votre activité.

La question du financement est également importante pour votre activité puisqu’il est nécessaire de vous munir du matériel nécessaire à l’exercice de votre activité.

Quel statut choisir pour un freelance informatique ?

Vous devez choisir le statut sous lequel vous allez pouvoir exercer votre activité. C’est ce statut qui déterminera votre régime social et fiscal. Par conséquent, il est important de bien comprendre les différents statuts qui s’offrent à vous afin de choisir la structure la plus adaptée à vos besoins !

Freelance rime avec indépendance ! Plusieurs structures vous permettent d’exercer en tant que tel. Vous pouvez exercer votre activité en nom propre ou bien créer une structure juridique à part entière :

  • le régime de l’auto-entreprise ;
  • l’entreprise individuelle ;
  • un société unipersonnelle (SASU ou EURL).

Ces structures vous permettent d’exercer votre activité. Chaque structure, ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, certaines sont avantageuses en termes de protection de patrimoine, d’autres en termes de simplicité de fonctionnement.

Se lancer en tant qu’auto-entrepreneur ?

L’auto-entreprise n’est pas une structure juridique, mais un régime. Cela signifie que vous ne créez pas de personne morale, vous représentez votre activité dont les fruits sont confondus avec votre patrimoine personnel. Ce régime est accessible tant que vous ne dépassez pas certains seuils de chiffre d’affaires. Dans votre cas, ce régime vous est ouvert tant que votre chiffre d’affaires annuel est inférieur à 72.600€.

En tant que consultant indépendant, vous vous limitez en principe à des prestations intellectuelles (des prestations de services). Dans ce cas, votre activité relève des bénéfices non-commerciaux (BNC). L’avantage si vous optez pour le régime auto-entrepreneur est que vous bénéficiez d’un abattement fiscal sur votre impôt sur le revenu. Ce dernier est de l’ordre de 50% de votre chiffre d’affaires.

L’auto-entreprise est le régime le plus souple, vous bénéficiez notamment de démarches administratives et comptables simplifiées. Vous êtes tenus d’effectuer vos déclarations de chiffre d’affaires auprès de l’URSSAF et votre comptabilité se limite à celle de la tenue d’un livre de recette. 

Se lancer en entreprise individuelle (EI) ou en entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ?

L’entreprise individuelle se rapproche dans son fonctionnement à celui de l’auto-entreprise. La différence réside dans le calcul de l’assiette des cotisations sociales. En effet, vos cotisations sociales ne seront plus prélevées sur votre chiffre d’affaires, mais sur l’ensemble de votre bénéfice imposable.

L’EIRL quant à elle se démarque, car elle protège votre patrimoine personnel. Lorsque vous créez votre EIRL vous pouvez protéger une partie de votre patrimoine en décidant de constituer une liste de biens qu’il sera possible pour les créanciers de venir saisir en cas de litige. Le reste de votre patrimoine personnel sera protégé.

De plus, l’EIRL vous permet de choisir l’impôt sur les sociétés.

À noter : le régime de l’EIRL a vocation à être supprimé en 2022.  

Peut-on être consultant informatique indépendant en société ?  

Oui ! Vous pouvez créer une société à associé unique afin de facturer vos prestations de services. Il existe deux sociétés à associer uniquement : la SASU et l’EURL. Si vous souhaitez que d’autres associés rejoignent l’aventure, ce sont les seules structures qui vous le permettront !

Contrairement à l’auto-entreprise, vous n’êtes pas limité en termes de chiffre d’affaires et vous êtes protégé par la personne morale que vous créez. Vous avez également l’avantage de pouvoir déduire de vos impôts, les charges qui ont pesé sur vous en cours d’exercice. Cela signifie que les achats que vous avez effectués pour votre activité sont déductibles et viennent diminuer votre base imposable.

Attention : cela vous engage à des obligations administratives et comptables plus lourdes. Vous devez procéder à une clôture de compte en fin d’année tous les ans, celle-ci est coûteuse.

Quels sont les coûts du statut pour un freelance informatique ?

Si vous optez pour une entreprise individuelle traditionnelle ou une micro-entreprise, il convient simplement de vous déclarer auprès de votre CFE compétent. En revanche, si vous optez pour une EIRL, des frais obligatoires doivent être payés.

Si vous souhaitez immatriculer une société, les coûts seront plus élevés et les démarches à réaliser vous demanderont plus de temps.

Lors de la 1ère année d’exercice, vous pouvez bénéficier de certaines aides à la reprise ou création d’entreprise, et ce, quelle que soit la structure que vous choisissez. N’hésitez pas à vérifier votre éligibilité avant de vous lancer dans vos démarches de création.

En conclusion, se lancer en tant qu’entrepreneur n’est pas évident et c’est pour cela qu’il vous fait vous préparer au mieux. Le choix de votre structure est une étape importante, car elle va encadrer toute l’organisation de votre activité ! N’hésitez pas à vous rapprocher de professionnels pour vous accompagner dans vos démarches si vous en ressentez le besoin.

Rejoindre Club Freelance
Partager l’article

Par L'équipe Club Freelance

Vous souhaitez contribuer au blog ? Contactez-nous !

Club Freelance

Nous accompagnons les meilleurs consultants IT et les entreprises les plus innovantes dans la réussite de leurs projets

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Pour ne manquer aucun article

Inscrivez-vous et recevez tous les articles

Envie de rejoindre Mindquest ?


Ces entreprises ont accéléré sur leurs projets IT grâce à nos freelances