CV de freelance vs CV pour un CDI : quelles différences ?

avatar

ParL'équipe Club Freelance

Publié le14 avril 2021à09:00, mis à jour le19 avril 2021à12:59

CV de freelance vs CV pour un CDI : quelles différences ? cover

Si vous êtes à la recherche d’une nouvelle mission en freelance ou d’un emploi en CDI, votre CV est l’outil incontournable pour vous présenter à un recruteur. Véritable vitrine de vos expériences et expertises, il diffère selon que vous êtes freelance ou bien que vous recherchez un emploi de salarié.

Mais quelles sont les différences majeures entre un CV pour décrocher une mission en freelance et un CV pour postuler à un CDI ? Club Freelance vous donne son éclairage.

Postuler à une mission freelance vs postuler à un CDI : deux démarches différentes

Un CV de freelance diffère de celui d’une personne qui recherche un emploi salarié dans la mesure où les deux statuts correspondent à des situations différentes. En effet, votre intervention en tant que freelance chez le client ne vient pas répondre aux mêmes besoins que dans le cas de l’embauche d’un nouveau salarié.

En tant que travailleur indépendant, vous vendez avant tout votre expertise à des clients. Votre CV de freelance joue en quelque sorte le rôle de “plaquette commerciale”. Il doit ainsi faire partie intégrante de votre stratégie pour conquérir de nouveaux clients.

C’est sans doute le point qui vous distingue le plus des personnes à la recherche d’un emploi salarié. De la même façon qu’une entreprise à part entière, vous cherchez des clients pour leur vendre une prestation de services.

Freelance & CDI : la construction du CV

Lorsque vous êtes à la recherche d’un emploi, la première étape est la rédaction de votre CV. Mais celui-ci s’articulera différemment selon que vous recherchiez une mission freelance ou un contrat en CDI. Car, pour postuler à une offre de CDI, votre CV sera principalement basé sur vos expériences passées au sein d’entreprises. C’est à dire qu’il vous suffit de lister et décrire vos différentes expériences en lien avec le poste pour lequel vous postulez. Votre CV est un historique de votre parcours professionnel.

Lorsque vous êtes consultant indépendant, la construction de votre CV diffère quelque peu de celle d’un CV pour un CDI. Lors de la rédaction de votre CV de freelance, il est important de vous concentrer en priorité sur vos expertises. Ainsi que de spécifier clairement votre domaine de compétences. Par exemple dans le domaine de la tech & l’IT : le développement d’application mobile iOS, la gestion de projet Salesforce, le développement Scala ou encore le développement Angular.

La description de vos compétences techniques et fonctionnelles est ainsi très importante. Ensuite, il est capital de présenter les projets sur lesquels vous êtes intervenus et qui sont représentatifs de l’expertise que vous mettez en avant. C’est-à-dire soit dans le cadre de précédentes missions en freelance soit dans le cadre d’un emploi salarié. En intégrant bien sûr le nom des entreprises ou marques avec lesquelles vous avez travaillé. Il est important de comprendre que dans le cas d’un CV de freelance, vous ne parlerez pas en qualité de “postes” mais bien de “missions”.

CV : le format à adopter selon votre statut

Le CV d’une personne qui recherche un emploi salarié se doit d’être synthétique, clair, essentiel et d’aller droit au but. Le CV tient généralement sur une seule page. Il constitue un condensé de vos expériences, compétences et formations tel un “best of” de vos expériences et expertises.

Il est important de noter que la forme est tout aussi importante que le fond. Le recruteur ne passe généralement que quelques secondes à lire votre CV. Un CV bien présenté avec un peu de couleur donnera envie aux recruteurs de le lire. De plus, un CV bien organisé, clair, concis, aéré avec des informations hiérarchisées attirera davantage l’œil du recruteur. Il facilitera sa lecture et concentrera son regard sur les points importants de votre CV. Vous pouvez également opter pour un format original et différenciant. À condition de vous adapter au domaine dans lequel vous postulez.

Le CV de freelance ne suit pas exactement le même format. Certes un CV de freelance se doit d’être organisé et attractif, comme un CV de salarié. Mais en termes de présentation, un CV de consultant indépendant est généralement plus sobre. Il n’est pas utile de s’attarder sur une mise en page trop sophistiquée pour le rendre esthétique. Sauf bien évidemment si vous avez une spécialisation en design ou graphisme.

Il faut ainsi privilégier une présentation simple qui met en avant le contenu. Il faut veiller à ce que toutes les informations importantes pour votre futur client soient mises en avant et correctement hiérarchisées.

Votre CV de freelance ne doit pas nécessairement tenir sur une seule page. N’hésitez pas à le détailler sur plusieurs pages. Sur votre CV de freelance vous devrez rentrer dans une certaine mesure concernant les détails des missions réalisées chez vos clients. Il faut donner un résumé assez complet des différentes tâches effectuées. Mais également de l’environnement technique et organisationnel dans lequel vous avez évolué.

Les éléments différenciants d’un CV de freelance d’un CV de salarié

Ajouter une photo sur votre CV n’est pas obligatoire. La pertinence de ce choix dépend grandement de votre secteur d’activité. Dans le cas d’un CV de freelance dans le domaine de l’IT, la photo n’a souvent que peu d’importance. Il est alors plus pertinent de se concentrer sur vos expertises. D’autre part, si vous visez un CDI, il est fréquent d’ajouter une rubrique “centres d’intérêts”. Cette rubrique n’est pas à mettre dans un CV de freelance.

En revanche, votre CV de freelance peut tout à fait intégrer vos tarifs ou taux journalier moyen (TJM) car vous êtes un prestataire de services. Cela peut donner une rapide idée à vos clients du budget nécessaire à débloquer pour mobiliser votre expertise. Il est également important de préciser sur votre CV de freelance si vous êtes mobile ou si vous privilégiez certaines régions ou uniquement le travail à distance. Enfin il ne faut pas oublier d’indiquer vos disponibilités.

Gardez à l’esprit que la grande différence entre un CV de freelance et celui d’une personne à la recherche d’un contrat de salarié est le niveau de détail. La rédaction d’un CV pour décrocher un CDI est un exercice de synthèse. Alors que la rédaction d’un CV de freelance nécessite de présenter et détailler toutes vos missions déjà réalisées ainsi que l’environnement technique dans lequel vous avez évolué. Il existe toute une série de bonnes pratiques pour bien valoriser votre CV de freelance, n’oubliez pas qu’il s’agit de votre meilleure carte de visite !

Partager l’article

Par L'équipe Club Freelance

Vous souhaitez contribuer au blog ? Contactez-nous !

Club Freelance

Nous accompagnons les meilleurs consultants IT et les entreprises les plus innovantes dans la réussite de leurs projets

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Pour ne manquer aucun article

Inscrivez-vous et recevez tous nos nouveaux articles

Envie de rejoindre le club ?


Ces entreprises ont accéléré sur leurs projets IT grâce à nos freelances