Ma reconversion de Carrossier à Développeur : « C’est long, on doute, mais le jeu en vaut largement la chandelle »

avatar

ParL'équipe Club Freelance

Publié le10 mars 2021à09:29, mis à jour le09 avril 2021à17:20

Ma reconversion de Carrossier à Développeur : « C’est long, on doute, mais le jeu en vaut largement la chandelle » cover

Avant de commencer à vous raconter mon parcours, laissez-moi me présenter : je m’appelle Thomas Mercier, alias « TomCodeur » sur Youtube, j’ai 24 ans, et il y a près d’un an, j’ai entrepris un projet qui n’a pas été un long fleuve tranquille : une reconversion professionnelle dans l’objectif de devenir Intégrateur Web / Web Designer.

Tout commence fin 2019.

Nous sommes fin octobre, il est un peu plus de 16h, je suis dans le bureau du comptable de mon employeur afin de signer ma rupture conventionnelle.

Je quitte enfin mon poste de Carrossier-peintre Automobile, pour faire de ma passion – le développement web – mon métier.

Je dis « enfin », car cette transition aura été dure à accomplir. Pour effectuer ma reconversion, il me fallait en effet trouver un moyen de financer une formation.

Mon plan était simple : faire appel au Fongecif, un organisme accessible aux salariés souhaitant se reconvertir professionnellement sans devoir rompre leur contrat de travail.

Plutôt attrayant, n’est-ce pas ?

Oui, sauf que je n’ai jamais réussi à en bénéficier. Et j’ai perdu plus d’un an à m’acharner à monter des dossiers qui étaient tous refusés. 

J’ai donc finalement décidé de changer de plan et j’en ai discuté avec mon employeur. Par chance, mon patron s’est montré compréhensif et m’a proposé une rupture conventionnelle. L’avantage ? Elle donne accès à l’aide au retour à l’emploi, qui permet de financer une formation. 

Bon, il restait une étape importante : convaincre Pôle Emploi du sérieux de mon projet de reconversion et montrer que cette décision n’avait pas été prise sur un coup de tête. 

Je vous ai dit que j’avais perdu un an avant d’entamer cette reconversion. En réalité, ça n’a pas été totalement le cas : au cours de cette année, j’ai pris le temps de m’informer et j’ai découvert de multiples formations de Développeur Web au sein de la région Haut-de-France (oui, je suis du ch’Nord !).

Ces recherches m’ont grandement aidées au moment de démontrer à mon conseiller Pôle Emploi que j’étais ultra motivé et déterminé à mener cette reconversion. 

Au cours de cette année « perdue », j’ai aussi réalisé des projets de développement en autodidacte. Ils ont été grandement appréciés par mon conseiller et cela a vraiment fait la différence.

Mes efforts et mon sérieux ont fini par payer. Mon dossier de financement a été accepté.

Me voici donc dans le bureau du comptable, une fois tous les documents signés, une fois le délai de rétraction passé et une fois mon mois de préavis terminé : je quitte enfin mon entreprise et mon poste actuel. Et en route vers la formation de Développeur !

Envie de savoir quelle a été la suite ?

Quelques mois après mon premier entretien, je suis rentré chez Pop School, un bootcamp de 6 mois pour devenir Développeur Web & Web Mobile.

A l’heure actuelle, cela fait 3 mois que j’ai terminé ce bootcamp. J’ai eu mon diplôme et en 3 mois, j’ai passé cinq entretiens. Sur ces cinq entretiens, j’ai reçu deux offres. Cela prouve bien qu’il y a du travail pour les profils reconvertis. 

Alors, ce que je retiens de toute cette histoire ? Une reconversion ne se fait pas en un jour. C’est long, on doute, on a peur de l’échec mais je le jeu en vaut largement la chandelle. 

Il suffit d’y croire et de ne rien lâcher !

Si je devais donner 4 conseils à quelqu’un qui souhaite, comme moi, changer totalement de carrière et se lancer comme développeur, je dirais :

1. Prépare-toi à apprendre : ton cerveau va être ton meilleur ami dans cette nouvelle aventure. Alors aide-le à réceptionner toutes les informations qu’il va recevoir.

2. Mets en place une routine adaptée à ton mode de vie.

3. Supprime toute distraction : outils d’organisation et musique lofi… mets toutes les chances de ton côté pour rester focus.

4. Teste ton futur métier : tu dois certainement te demander si c’est possible… mais sache qu’il existe différents moyens de le faire et que cette initiative t’apprendra beaucoup sur ton futur métier.

Retrouvez le détail de mes conseils dans ma nouvelle vidéo “Réussir sa reconversion pro en 4 conseils”. Et si vous souhaitez en savoir plus sur mon parcours, je vous propose de me rejoindre sur YouTube. J’ai réalisé deux vidéos qui expliquent en détails mon aventure.

Je partage également des articles et ressources en tout genre via ma Toolbox, afin d’aider les développeurs web de demain.

Le mot de la fin ? Restez motivés et ne lâchez rien !

Découvrez dans notre article comment Nolwenn Nasri a remis en question son activité de freelance

Partager l’article

Par L'équipe Club Freelance

Vous souhaitez contribuer au blog ? Contactez-nous !

Club Freelance

Nous accompagnons les meilleurs consultants IT et les entreprises les plus innovantes dans la réussite de leurs projets

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Pour ne manquer aucun article

Inscrivez-vous et recevez tous nos nouveaux articles

Envie de rejoindre le club ?


Ces entreprises ont accéléré sur leurs projets IT grâce à nos freelances