Consultant en qualification logicielle : Fiche métier

avatar

ParL'équipe Club Freelance

Publié le14 January 2020à09:01, mis à jour le14 January 2020à09:01

Consultant en qualification logicielle : Fiche métier cover

La complexité croissante des technologies de l’information et le traitement de données de plus en plus sensibles rend le système d’information d’une entreprise extrêmement stratégique, mais aussi vulnérable. Le SI est plus facilement sujet à des dysfonctionnements. Pour limiter les impacts de tels dysfonctionnements, les entreprises mettent en place des phases de qualification/test. Le rôle du consultant en qualification logicielle est d’élaborer et d’implémenter ces stratégies de test.

Devenu un métier à part entière, le consultant en qualification logicielle s’assure de la qualité du SI développé. Il intervient en phase de test (recette) lors du développement ou de la mise à jour d’une application, ou encore sur des projets d’intégration de SI.

Consultant en qualification logicielle : le métier

Quel est le rôle du Consultant en qualification logicielle

Préparation des plans de test
Le consultant en qualification logicielle joue un rôle très important en amont de la phase de test. Une de ses principales missions est de mettre en œuvre le plan de qualification logicielle et de ce fait, mettre en place une méthodologie et une stratégie d’automatisation. Cette première étape passe par la rédaction des scénarios et la préparation de la plateforme de test.

Analyse des résultats et identification des anomalies
Une fois la phase de recette terminée, le consultant en qualification logicielle doit analyser et déclarer les anomalies rencontrées. Cela prend la forme d’un rapport, qu’il rédige et qui contient des recommandations d’amélioration sur le SI ou le logiciel testé. Il est aussi en charge de réaliser un bilan d’avancement sur les campagnes de tests.

Assurer un support méthodologique
Le rôle du consultant en qualification logicielle est également d’apporter un support méthodologique aux équipes opérationnelles (développeurs, AMOA, MOE…) sur le processus mais aussi dans la conception et le suivi du testing. Par exemple, il peut être amené à aider et à conseiller sur le choix d’une plateforme de tests et d’accompagner son intégration.

Consultant en qualification logicielle : Compétences requises

Maîtrise des méthodes et des outils de test
Le test constitue le cœur du métier de consultant en qualification logiciel. Il doit donc avoir une grande maîtrise des outils et des méthodes de testing. Il doit avoir de bonnes connaissances sur les problématiques et les enjeux des tests, les modèles d’évaluation et d’évolution des processus, les méthodes de génération automatique des tests…

Connaissances techniques
Le consultant en qualification logicielle doit avoir une solide base technique en informatique. En plus de maîtriser les méthodes et les outils de test, il se doit de maîtriser le processus de développement d’un logiciel et d’être très à l’aise avec les systèmes d’information. Cela lui servira notamment pour l’écriture des scripts. Ces connaissances lui permettent une grande autonomie et une bonne adaptabilité sur tous types de projets, avec des équipes pluridisciplinaires.

Soft skills
Être méthodique, consciencieux et rigoureux est indispensable pour le consultant en qualification logicielle. En plus de respecter des directives et normes, il doit être capable de déterminer précisément les enjeux et impacts d’une anomalie. Ce métier requiert par ailleurs de l’intuition et de la créativité. En effet, pour représenter aux mieux tous les comportements d’utilisateurs, le consultant en qualification logicielle doit être capable de sortir des sentiers battus. C’est un métier qui requiert également un excellent relationnel et un sens aigu du service dans la mesure où il se trouve à l’interface des équipes de développement et des futurs utilisateurs de la solution.

Contexte

Le métier de consultant en qualification logicielle est un métier relativement récent. Il fait partie des métiers du futur, nés grâce à l’essor croissant des nouvelles technologies. Les consultants en qualification logiciel sont aujourd’hui très recherchés par des ESN, des éditeurs de sites ou de jeux vidéo, des cabinets spécialisés dans le test, ou bien par des grandes entreprises qui commencent à intégrer des cellules de test au sein de leurs équipes.

Salaire

Le taux journalier moyen d’un consultant en qualification logiciel se situe entre 300 et 600 €.

Formation

Pour accéder à ce métier il est recommandé d’avoir un niveau bac +2 à bac +5. Un BTS informatique, un DEUST informatique (Diplôme d’Etudes Universitaires Scientifiques et Techniques) ou encore un diplôme d’ingénieur, sont des formations qui vous permettront d’accéder à ce métier.
Attention cependant, une forte expérience en ingénierie logicielle ou en testing qualité est demandée avant de pouvoir exercer le métier de consultant en qualification logicielle.

C’est un métier qui est emmené à évoluer et à prendre de plus en plus d’ampleur. En tant que consultant en qualification logicielle, vous pouvez évoluer comme Expert fonctionnel, Expert technique, Consultant AMOA …

Téléchargez votre fiche métier :

Trouver une mission de Consultant en qualification logicielle

Partager l'article

Par L'équipe Club Freelance

Vous souhaitez contribuer au blog ? Contactez-nous !

Club Freelance

Nous identifions les esprits brillants et les associons avec les marques les plus innovantes.

D'autres articles qui pourraient vous interesser

Pour ne manquer aucun article

Inscrivez-vous et recevez les meilleures contenus pour profesionnels de l'IT

Intéressé par Club Freelance ?


Ils ont réalisé des projets avec nos freelances.